Un Réveillon du Nouvel An avec une pincée de sel

01-01-2017 / Manifestations

Apparemment, la manière dont on fête le réveillon du Nouvel An décidera de toute l’année à venir. Ceux qui sont allés à la Mine de Sel "Wieliczka"pour le réveillon du Nouvel An peuvent donc être confiants que les attendent une année 2017 réussie – aussi réussie que la fête à une profondeur de 125 m dans la chambre Warszawa.

C’était splendide - dans le style des années 70, exquis, dansant. Le groupe "Chrząszcze" infaillible a veillé à ce que personne ne reste assis seul à sa table. Le groupe n'a pas ménagé son énergie avec des tubes énergiques de l'âge d'or du disco, ainsi que des tubes plus récents, auxquels il est impossible de résister loin de la piste de danse. Tout le monde a dansé jusqu'à l'aube! Le voyage sentimental dans les années 70 ne pouvait pas se faire sans les pantalons à pattes d’éléphant et d'énormes cols. De nombreux invités ont décidé de faire référence avec leur tenue à l'époque durant laquelle on écoutait ABBA et Black Sabbath.

Sylwester w Kopalni Soli "Wieliczka"L'arrivée de la nouvelle année dans la chambre Warszawa a été précédée du compte à rebours traditionnel. Aux douze coups de minuit, une véritable tempête de confettis a eu lieu, des toasts ont été soulevés - à 12 mois fructueux, aux rêves, à une heureuse année 2017.

Au sujet du Nouvel An dans la mine de Sel "Wieliczka", on peut dire avec confidence qu’il était bas, mais au plus haut niveau. Cette règle a été utilisée, entre autres, lors de l’agencement des menus. Les joues de sanglier avec la sauce demi-glace à fait fureur. Elles étaient accompagnées par un risotto de gruau aux champignons savoureux et rassasiant. Les visiteurs ont eu la possibilité de déguster des spécialités telles que le bigos Staropolski avec la prune suska sechlońska ou des boulettes de viande de bœuf avec une sauce de prunes fumées, avec des boulettes de semoule et une salade de chou charsznicka. La crème de raifort avec du bacon et un œuf de caille a eu du succès.

La fête dans le climat des années 70 a exigé que dans la carte du menu de la nouvelle année apparaissent des plats culinaires de cette décennie. Il y avait donc des harengs à la crème et à la "japonaise", il y avait un classique absolu, la salade de légumes, ainsi que le tentant WZ-ka. Les résolutions de la nouvelle année à propos du régime n’avaient aucune chance avec les desserts servis lors du réveillon du Nouvel An sous terre, car comment ne pas se laisser tenter par un gâteau à la meringue ou à la crème sultane? Comment ne pas goûter le bloc de chocolat ou un délicieux Pischinger? Oh, des questions assez rhétoriques!

Światowe dziedzictwo


facebook

Le site Internet de la Mine de Sel « Wieliczka » utilise des fichiers cookies, qui vous permettent d’y naviguer et qui facilitent la visite du Site. En navigant sur le site vous donnez votre consentement à l’utilisation de fichiers cookies. Vous trouverez des informations détaillées sous l’onglet Mentions légales.

Ne plus afficher cette information