Kinésithérapie

C’est une des méthodes de la physiothérapie qui utilise le mouvement. Elle peut servir comme la méthode de traitement fondamentale et unique (p. ex. en cas du traitement des troubles de la station debout). Néanmoins, afin de renforcer l’effet thérapeutique, la kinésithérapie est souvent accompagnée d’autres formes de traitement, y compris des méthodes de la thérapie physique. 

On peut distinguer : 

  • la kinésithérapie locale – qui agit directement sur les organes touchés par la maladie,
  • la kinésithérapie générale – exercices des parties de corps qui ne sont pas affectées pas la maladie,
  • les méthodes thérapeutiques – qui ont pour l’objectif de prévenir les pathologies dans le système nerveux central, les organes locomoteurs ou les deux systèmes en même temps.

Pour le Curiste

Soins kinésithérapiques disponibles :

  • méthodes : PNF, McKenzie, thérapie manuelle,
  • taping curatif et sportif,
  • rééducation respiratoire individuelle,
  • exercices individuels avec le Curiste,
  • exercices libres,
  • exercices actifs aidés sans ou avec résistance,
  • exercices actifs avec résistance,
  • exercices auto-assistés,
  • apprentissage des actions locomotrices,
  • exercices isométriques,
  • rééducation de l’articulation du genou et de l’épaule.

Informations pratiques

Les effets de la kinésithérapie :

  • renforcement musculaire et réduction de la tension musculaire
  • amélioration de l’étendue des mouvements
  • amélioration de la sensibilité profonde
  • réduction des affections douloureuses
  • amélioration de la flexibilité et de la tension des tissus mous
  • amélioration de l’efficacité cardio-respiratoire
  • stimulation de la sécrétion du liquide synovial
  • augmentation ou réduction de la pression sanguine
  • renforcement des processus métaboliques
  • réduction des mouvements pathologiques
  • accélération de la cicatrisation

Indications

  • troubles et dysfonctionnements des organes locomoteurs suite aux maladies et traumatismes,
  • douleurs dorsales,
  • suites d’un accident vasculaire cérébrale,
  • suites d’une crise cardiaque,
  • maladies du système respiratoire,
  • maladies rhumatoïdales,
  • névralgies.

Contre-indications

  • mauvais état général de santé,
  • fièvre,
  • arthrite aiguë, inflammations des tissus péri-articulaires et des muscles,
  • état direct après une torsion ou d’autres lésions articulaires,
  • rythme cardiaque au repos au-delà de 100 pulsations/minute,
  • état suivant des interventions chirurgicales, avant l’enlèvement des fils de suture (avis médical nécessaire)



Le site Internet de la Mine de Sel « Wieliczka » utilise des fichiers cookies, qui vous permettent d’y naviguer et qui facilitent la visite du Site. En navigant sur le site vous donnez votre consentement à l’utilisation de fichiers cookies. Vous trouverez des informations détaillées sous l’onglet Mentions légales.

Ne plus afficher cette information