Mine hier et aujourd’hui

    • Il y a 13,6 millions d’années - (miocène moyen) – sédimentation saline des gisements de Wieliczka.

    • Fin du paléolithique – les plus anciennes traces de l’homme sur les terrains portant plus tard le nom de Wieliczka.

    Savez-vous que...?

    • Les traces du plus ancien campement de l’homme, datant d’il y a plus de 500 mille années (paléolithique inférieur), ont été découvertes près de Wroclaw, dans la localité de Trzebnica. Probablement, il s’agit d’un campement de chasseurs de rennes. Le territoire de l’actuelle région Malopolska a aussi été le terrain très favorable à l’établissement de l’homme.

    • Il y a 6000 ans – saunage néolithique sur les terrains de l’actuelle Wieliczka. Culture de Lengyel

    Savez-vous que...?

    • Néolithique (âge de la pierre polie) - fondation de nombreuses colonies
    • 1700 – 700 années avant J.C. – époque de bronze.
    • VIIe – IVe avant J.C. – culture de Lusace civilisation de Hallstatt (premier âge du fer (vases en forme de calices)
    • 400 avant J.C. – 1 année de notre ère époque de La Tène (grands vases d’argile d’une hauteur de 1 mètre, servant à l’évaporation la saumure).
    • 1e année de notre ère – 400e année de notre ère – époque romaine.

    • Ensemble de colonies du haut moyen-âge sur les terrains de Wieliczka (trois colonies, deux églises en pierre, installations salines. Artisanat et commerce bien développés).

    Savez-vous que...?

    • En 966, Mieszko 1er (le premier souverain historique de la Pologne), se fait solennellement baptiser à Gniezno. Ainsi, il a ouvert à la Pologne l’accès à la civilisation latine en consolidant, en même temps, l’État.

    • Document du légat Aegidius, énumérant et confirmant les privilèges du cloître des bénédictins consistant à obtenir du sel sauné de Magnum Sal (Wieliczka).
    • Début de l’évaporation de la saumure dans des poêles en métal.

    Savez-vous que...?

    • En 1138, la loi dite de succession, appelée aussi testament du prince Boleslas II Bouche-Torse, marque le début du démembrement territorial de la Pologne qui a duré environ 200 ans.

    • Découverte du sel gemme à Wieliczka. Ouverture des premiers puits: « Au château » et « Goryszowski »

    Savez-vous que...?

    • En 1234 est née Kinga appelée aussi Cunégonde (morte le 24 juillet 1292 à Stary Sacz) – fille du roi de Hongrie Béla IV, épouse du souverain polonais Boleslas le Pudique, clarisse, sainte de l’Église catholique.

    • Comme le veut la légende, elle a aussi apporté en dot le sel hongrois que l’on a commencé, à cette époque, d’extraire à Bochnia et à Wieliczka à une échelle plus importante.

    • 1253 – le pape Innocent IV a canonisé l’évêque de Cracovie, Stanislas de Szczepanow, assassiné en 1079 sur l’ordre du roi Boleslas II le Généreux. C’est la princesse Cunégonde qui, au prix de grands efforts, a obtenu sa canonisation.

    • Fondation de Wieliczka en vertu du droit franconien par le prince Przemysl II, qui octroie dans la charte de la fondation de la ville ce privilège au prince de Wrocław, Cracovie et Sandomierz – Henri IV Probus. Le document mentionne la production de blocs de sel.

    • Construction du Château de Sel de Wieliczka (la partie médiane – la Maison Saline a été le siège de la direction de la mine depuis le moyen-âge jusqu’à 1945). C’est actuellement le siège du Musée des Mines de Sel de Cracovie.

    Savez-vous que...?

    • Les plans d’unification des territoires polonais ont été réalisés à la fin du XIIIe siècle par le roi tchèque Venceslas II de Bohème. Il a réussi à unifier la Petite-Pologne, une partie de la Silésie, la Grande-Pologne et la Poméranie de Gdansk. Il a reçu l’hommage des souverains de la Cujavie et de la Mazovie. En 1300, il a été couronné roi de Pologne.

    • Approfondissement des puits : Regis, Seraf, Wodna Góra.

    Savez-vous que...?

    • Par le Puits „Montagne d’eau” a été extraite la saumure en seaux ou en sac en cuir appelés à l’époque « bulga ».

    • En 1364 fut fondée l’Académie de Cracovie. La rémunération des professeurs de l’Académie était payée sur les recettes des Salines de Cracovie.

    • Le travail dans la mine était saisonnier; il dura de la saint Martin (11 novembre) jusqu’à Pâques ou de la saint Michel (29 septembre) à la Pentecôte.

    • Confirmation par le roi Casimir le Grand de l’ordonnance minière - c’est-à-dire du « Statut des Mines de Sel de Cracovie ». Rédaction des droits coutumiers des mineurs.

    • Fin du XVe siècle – Visite de la ville par les grands humanistes, dont Conrad Celtes et, probablement, Nicolas Copernic.

    Savez-vous que...?

    • A la fin du moyen-âge, la saline de Wieliczka employait environ 350 personnes. Elle produisait à l’époque environ 8 000 tonnes de sel par an.

    • La « Description des Salines de Cracovie » – énumère tous les chantiers existants, les catégories des travailleurs de la mine, les salines par saumure. Description du système d’exploitation, du transport et de la vente du sel gemme et du sel sauné.

    • Création de nouveau puits : Boner (1532-33), Bużenin (1564-65), Lois (1577-79).

    Savez-vous que...?

    • Le XVIe siècle en Pologne - c’est la Renaissance et le règne de la dynastie des Jagellons.

    • L’essor des salines de Cracovie a duré tout le XVIe siècle et la première moitié du XVIIe siècle. A cette époque les effectifs ont atteint environ 2 000 personnes et la production dépassait 30 000 tonnes.

    • Sebastian Lubomirski crée une mine de sel privée sur ses terres (Lednica et Siercza) . Les nobles polonais ont obtenu le droit d’exploiter les minerais sur leurs terres (en vertu de l’édit «Les Articles du roi Henri de Valois » - Articuli Henriciani – (libre élection de Henri III de Valois).

    • Wilhelm Hondius fait imprimer les cartes réalisées par le géomètre Marcin German (dans les années 1631 – 1638). Sur les vignettes décoratives figurent des scènes de la vie de la mine de cette époque.

    Savez-vous que...?

    • 1655 – 1660 – « Le déluge suédois ». Les armées de Charles Gustave X entrent à Wieliczka.

    • Création de nouveaux puits : Górsko (1620-22), Daniłowicz (1635- 42), Boża Wola (après 1644), Leszno (1651), Janina (1681-1685).

    • Le géomètre Jan Gottfryd Borlach exécute les premiers plans de trois niveaux de la mine et dessine sa coupe. En 1766, la totalité est éditée par J. E. Nilson.

    • Arrêt de la production du sel sauné à Wieliczka.

    • Introduction des manèges saxons – machines servant à monter le sel à la surface; premiers essais d’utilisation de la poudre de mine pour broyer et exploiter le sel.

    • 10 VI 1772 – L’armée autrichienne occupe la ville et la mine. Fin du fonctionnement des Mines Salines de Cracovie. Création des Salines de Wieliczka et de Bochnia.
    • Wojciech Kluszewski est le dernier Grand Maître Salin (fonctionnaire des salines) de Pologne. Après l’entrée des Autrichiens, Aleksander Heiter von Schoweth est nommé à la Direction de la Mine.

    Savez-vous que...?

    • 5 août 1772 – Traité de Partage (premier partage de la Pologne).

    • Création du Registre des hôtes visitant la mine (Livre des Visiteurs).

    • Nouveau partage de la mine : Stare Góry (Anciennes Montagnes), Nowe Góry (Nouvelles Montagnes) et Góry Janińskie (Montagnes Janińskie).

    • Création du nouveau puits Empereur Joseph II (actuellement Kościuszko). Mise en usage des manèges hongrois – machines en bois - auxquels on attelait des chevaux, servant à transporter le sel à la surface.

    • Création du puits Empereur François (actuellement Paderewski).

    • Création de bains salins modernes grâce à l’initiative du docteur Feliks Boczkowski (auteur du livre « Histoire de Wieliczka. Bains et histoire naturelle »).
    • Développement de la balnéologie et des cures thermales à Wieliczka.

    • Le puits Regis est relié à la gare de Wieliczka par une voie ferroviaire. Utilisation de chariots pour le transport horizontal.

    • Création d’un nouveau puits portant le nom de l’impératrice Élisabeth, épouse de l’empereur François Joseph II. Ce puits porte actuellement le nom de Sainte-Cunégonde.

    • Les Autrichiens commencent la recherche des sels de potassium et de magnésium au niveau V, à proximité de la chambre Kloski. Ces travaux entraînent une fuite catastrophique des eaux deux années plus tard. Le niveau VI est totalement inondé et la lutte avec les eaux durera une vingtaine d’années.

    Savez-vous que...?

    • 1867 – Commencement de l’époque nommée « autonomie de la Galicie ». Changements des droits politiques et sociaux sur les terrains occupés par les Autrichiens. Introduction, entre autres, de la langue polonaise comme langue officielle de l’administration et des juridictions. Création et croissance d’associations sociales et culturelles polonaises.

    • Fondation et consécration, dans la chambre François Joseph I, de la chapelle de la Sainte-Croix ; en remerciement pour avoir maîtrisé les eaux issues de la chambre Kloski.

    • Fin de la production des blocs de sel.

    • Les Autrichiens entreprennent des forages profonds à la recherche de nouveaux gisements salins.

    • Fin du XIXe siècle – Mécanisation des travaux miniers sous terre, introduction de machines haveuses et de matériaux explosifs.

    • Découverte de la Grotte Cristalline Inférieure.

    • Construction d’une saline à vide moderne.
    • Début de la construction d’une centrale saline électrique. 

    • Les Salines de Cracovie reçoivent le nom de « Państwowa Żupa Solna » (Salines Nationales). Nouveau partage de compétences.
    • Le Ministère de l’Industrie et du Commerce gère la production de sel, les travaux miniers et la saline ; la vente échoit au Ministère du Trésor.
    • Pendant l’entre-deux-guerres, la mine n’est pas agrandie et l’exploitation se maintient dans les espaces définis à l’époque autrichienne. Le sel continu d’être exploité à sec.

    Savez-vous que...?

    • 1918 – Fin de la Ière Guerre Mondiale.

    • Erazm Barącz – est le dernier directeur autrichien de la Mine et son premier directeur dans la Pologne indépendante.

    • Fin des travaux du puits T. W. Wilson, servant à aérer la partie est de la mine.

    • L’entreprise Solvay commence l’exploitation du sel du gisement Barycz par la méthode de la dissolution souterraine par les ouvertures. Le sel est obtenu dans la saline de Wieliczka à partir de la saumure. Ce processus est moins cher que la production de sel gemme à Wieliczka.

    • A partir des années 1920. – Exploitation des gisements à l’échelle industrielle avec des méthodes par voie humide: méthode par projection ou dans des tours de dissolution et à partir de 1937 - dissolution dans des chambres.

    • La mine est considérée comme entreprise d’importance stratégique particulière.
    • Kurt von Velsen est nommé directeur de la mine, Henryk Echtermayer dirige les travaux de fond. Les mineurs polonais ne sont pas soumis à des représailles brutales de la part des occupants. Les Allemands maintiennent les orientations techniques de développement et introduisent même certaines innovations. La technique de havage mécanique est abandonnée et cède la place aux techniques d’exploitation à la base de matériaux explosifs.
    • Antoni Gaweł, auteur de l’œuvre fondamentale « Budowa geologiczna złoża solnego Wieliczka » (Structure géologique du gisement salin Wieliczka) (éditée en 1962), travaille dans la mine dans les années 1941-43.
    • Dans les années 1941-44, on entreprend dans la mine des grands forages partant de la surface qui permettront de développer la mine dans la direction de l’est.

    Savez-vous que...?

     

    • Les troupes de la Wehrmacht entrent à Wieliczka le 7 septembre 1939.
    • Pendant l’occupation nazie, toute la population juive, habitant surtout les banlieues de Wieliczka – Klasno, est exterminée (4000 personnes, c’est-à-dire la moitié de tous habitants de la ville).
    • En été 1944, quelques milliers de Juifs transférés des camps de travail de Płaszów et de Mielec commencent à travailler dans une usine souterraine d’armement créée par les Allemands à Wieliczka. Cependant, la production est freinée par l’offensive soviétique. Les machines et les installations démontées (dont la machine de transport à la surface) sont envoyées à Liebenau, dans les Sudètes. Ces installations seront rapatriées en partie après la guerre, en automne 1945. Les travailleurs juifs sont déportés sur des sites industriels en Tchéquie et en Autriche.
    • Les troupes soviétiques entrent à Wieliczka le 21 janvier 1944.

    • La mine est remise en marche une dizaine de jours après le retrait des troupes nazies. Il faut avant tout assurer la maintenance et la conservation des installations sauvées.
    • Les premiers lots de sel sont extraits en février 1945, mais la production régulière commence au printemps.
    • Dans les années suivantes, l’activité de la mine est liée à la réalisation des plans nationaux pluriannuels successifs. Cette époque se caractérise par l’augmentation de la production, le changement de profil de celle-ci et la diminution de l’emploi.

    • Fin de l’extraction de sel gemme à l’échelle industrielle. La mine passe à la production de sel ignigène.
    • Le professeur Mieczysław Skulimowski ouvre au niveau Ve de la mine de sel le Sanatorium Allergologique „Kinga” (Premier établissement thermal de ce type au monde).

    • Inauguration de l’activité (accès à l’exposition souterraine) du Musée des Mines de Sel de Cracovie (créé par son premier directeur, le professeur Alfons Długosz. L’Institution avait été créée en 1951.

    • Inscription de la Mine de sel « Wieliczka » au Registre des Monuments Nationaux.

    • Inscription de la Mine de sel « Wieliczka » sur la Première Liste Mondiale du Patrimoine Naturel et Culturel de l’Unesco (comme l’un des 12 premiers sites au monde).

    Savez-vous que...?

    • 1979 – Le Polonais Karol Wojtyla est élu pape et prend le nom de Jean-Paul II
    • 1981 – Création du syndicat « Solidarność »
    • 1989 – Fin du système totalitaire en Pologne

    • Début d’une fuite catastrophique dans la chambre Mina. La fuite brutale des eaux mélangées avec du sable met en danger la mine et la ville. L’action de sauvetage se terminera seulement en 1994.

    • La Mine reçoit le titre de Monument historique des mains du président de la République de Pologne Lech Wałęsa.

    • Juin - fin de l’extraction du sel dans la mine de sel « Wieliczka ». A partir de ce moment, la mine ne produit que du sel ignigène comme produit de dessalement des eaux de la mine.

    • Restructuration de l’entreprise – création de nouvelles structures supra-établissement.
    • Création de la société « Kopalnia Soli Wieliczka – Trasa Turystyczna sp. z o.o. » [Mine de Sel Wieliczka – Trajet touristique SARL]. Marian Leśny est nommé président du directoire.
    • Un Centre Souterrain de Sois et de Rééducation sous la tutelle du Ministère de l’Intérieur et de l’Administration est créé dans la chambre Lac Wessel, à 135 mètres sous terre. (En 2003, il sera transformé en Centre de Soins Rééducatifs, et incorporé dans les structures de la mine.
    • La statue de Józef Piłsudski, réalisée par Stanisław Anioł est érigée dans la Grotte portant le nom du Maréchal.
    • Création de 40 postes de documentation de la nature inanimée dans la mine.

    • Canonisation de la patronne des Salines, la bienheureuse Cunégonde ; en remerciement de cet acte, on érige une statue en sel de Jean-Paul II dans la chapelle de la Mine.
    • Dévoilement de la statue en sel de Jean-Paul II dans la chapelle Sainte-Cunégonde (la seule au monde à avoir été exécutée dans le sel).

    • Les Grottes Cristallines classées réserve de la nature inanimée.

    • Mise en marche d’une installation moderne d’utilisation des eaux salées et d’une chaudière moderne.
    • Création d’un parcours souterrain spécial pour personnes handicapées.

    • Grâce aux soins de la Fondation Magnum Sal, il est possible d’entreprendre la sauvegarde de la chapelle Saint-Jean, qui est consacrée par l’évêque Józef Guzdek.
    • Exposition Mondiale EXPO 2005 au Japon. Pendant six mois, l’exposition sera visitée par 1, 3 millions de personnes. La Mine de sel « Wieliczka » et la musique de Fréderic Chopin constituent les traits caractéristiques du pavillon national polonais.
    • Le nombre de touristes de 140 pays visitant la mine dépasse pour la première fois un million.

    Savez-vous que...?

    • 2005 – Mort de Jean Paul II

    • Début de la reconstruction du bâtiment historique des Bains Salins – Début de la construction de l’hôtel Magnum Sal.

    • Signature de l’acte de commercialisation de l’entreprise nationale (Kopalnia Soli „Wieliczka” P. P.) – à la suite de la transformation, on crée une société unipersonnelle du Trésor public– Kopalnia Soli „Wieliczka’ Spółka Akcyjna (Mine de Sel „Wieliczka S.A.).

    • Kajetan d’Obyrn est nommé Président du Directoire de la Mine de Sel Wieliczka S.A.

    • Conférence internationale « Problèmes de la Sauvegarde du Patrimoine de la Culture Matérielle des Mines Historiques de l’Union Européenne ».
    • Début de travaux miniers destinés à revitaliser les chantiers d’exploitation historiques (XIVème – XXème siècles) à proximité du puits Regis. Projet de „Parcours de la Nouvelle Aventure – Parcours minier » cofinancé par l’Union Européenne.
    • Le cardinal Stanisław Dziwisz a consacré le Parcours de pèlerinage Dieu vous bénisse et La Golgotha des mineurs de Wieliczka. Le pèlerinage dans les souterrains mènent à travers les splendides chapelles, les sculptures sacrées taillées dans le sel, vues inédites. Le trajet témoigne de la foie de générations entières des mineurs.

    • Le 7 septembre a eu lieu une ouverture solennelle du puits Regis et du Parcours minier qui y commence. L’inauguration du Parcours a terminé les travaux sur le projet intitulé Les Parcours de la nouvelle aventure dans l’ancienne Mine de sel « Wieliczka »

    • Au sanctuaire Jean Paul II « N’ayez pas peur », le cardinal Stanisław Dziwisz a consacré la chapelle Sainte-Cunégonde, fondée par la Mine de sel « Wieliczka ». Elle est inspirée par la plus belle des chapelles souterraines de la mine de Wieliczka, la célèbre chapelle Sainte-Cunégonde.

    • Le Trajet touristique comprend les chambres Lill Górna et Kazanów avec multimédias, applications interactives, mapping et le cinéma souterrain 5d.
    • Dans l’Établissement souterrain Mine de sel « Wieliczka » existent désormais deux nouvelles chambres sanitaires - Smok et Feliksa Boczkowskiego. La première est une salle de kinésithérapie équipée de matériel physiothérapeutique et un inhalation moderne, la seconde est un lieu de repos et une salle d’éducation
    • L’inauguration solennelle de la tour de graduation a eu lieu en décembre. C’est le site le plus important au sud de la Pologne. Il est construit de mélèze avec du prunellier sur lequel coule la saumure de la mine. Le microclimat né dans la tour de graduation est une inhalation permettant de soigner les voies respiratoires, ce qui est bénéfique immunologiquement.

    • L’orchestre représentative de la Mine de sel « Wieliczka » a célébré son jubilé d’or depuis 185 de d’existence et d’activité. Comme autrefois, aujourd’hui l’orchestre se produit devant des têtes couronnées et autres célébrités qui visitent le souterrain historique - elle assure le plus beau scénario musical aux évènements importants.

CONTINUER
Paléolithique
RECULER
 


Le site Internet de la Mine de Sel « Wieliczka » utilise des fichiers cookies, qui vous permettent d’y naviguer et qui facilitent la visite du Site. En navigant sur le site vous donnez votre consentement à l’utilisation de fichiers cookies. Vous trouverez des informations détaillées sous l’onglet Mentions légales.

Ne plus afficher cette information