Orchestre de mineurs aujourd’hui

Hier, aujourd’hui. Richesse de sons

L’orchestre a participé et participe encore à tous les évènements importants, nationaux, religieux et miniers. Il se doit d’être présent pour la Fête des Mineurs, la Sainte-Cunégonde et les anniversaires successifs de l’inscription de la mine sur la Liste de l’UNESCO. Il parade lors de la procession de la Fête-Dieu et de la célébration du 11 novembre, et joue lors des funérailles de mineurs. L’orchestre donne au total une centaine de représentations par an.
La versatilité des musiciens leur permet non seulement de s’attaquer à des œuvres composées pour instruments à vent, mais aussi de se mesurer avec succès à Verdi, Bach, Schubert, Strauss ou à des musiques de films. Le haut niveau artistique de l’orchestre a entraîné, dès l’époque autrichienne, de nombreuses commandes pour des représentations à Cracovie, à Podgórze et en Galicie Orientale. Aujourd’hui encore, les musiciens de la mine de Wieliczka font des merveilles lors de festivals et concours organisés dans le pays et à l’étranger, notamment à Buchloe, Augsbourg, Füssen, More, Salzbourg, Hallein, Hallstadt, Innsbruck.

Comme il était de coutume autrefois : personnes

Kopalnia Soli "Wieliczka"L’orchestre recrutait principalement ses membres en Pologne, cependant les premiers chefs étaient étrangers. En effet, bien que les sources mentionnent Feliks Czyżowski à la tête de l’orchestre, le premier des chefs confirmés était Michał Ahlich. En 1876, l’orchestre était composé de 29 personnes, et de 40 pendant la période d’entre-deux-guerres. Les années 1980 étaient moins heureuses, avec seulement 17 musiciens. Près de 30 ans plus tard, l’Orchestre Représentatif de Cuivres de La Mine de sel « Wieliczka » compte 44 personnes (2009).

Le chef d’orchestre complétait le répertoire et effectuait les répétitions, pour ensuite diriger lors de concerts d’importance. Lors d’occasions moins importantes, il était remplacé par le « tambour-major ». Les instruments étaient acquis à Cracovie, à Königgätz et à Schönbach. L’orchestre disposait également des cours de musique où l’on enseignait la pratique instrumentale. En marge de l’orchestre, un ensemble à cordes s’était également installé. Malheureusement, la Seconde Guerre mondiale n’a pas épargné l’orchestre à cordes duquel il ne reste que deux contrebasses et un violon.

Comme il était de coutume autrefois : lieux et finances

Les répétitions se tenaient dans le bâtiment de la recette du puits Paderewski. À partir de 1917, l’orchestre de mineurs travaillait son répertoire dans le grenier du bâtiment du puits Daniłowicz, ensuite de nouveau dans le bâtiment Paderewski. Au cours des années, l’orchestre effectuait les répétitions dans le bâtiment de la recette du puits Regis et du puits Górsko. Dès 2009, les répétitions de l’Orchestre Représentatif de Cuivres de la Mine de sel « Wieliczka » se tiennent dans le bâtiment de la saline spécialement adapté à ces fins.

L’orchestre était financé essentiellement par les droits d’entrée qui alimentaient ce que l’on appelait « les fonds d’orchestre ». Avec les temps, les fonctionnaires salins et les mineurs y ont aussi mis du sien : Pour la 15e semaine de l’année 1847, sur la demande des anciens, les maîtres de quart des trois champs de mine soumettent pour consultation à l’administration, au nom de tous les mineurs, la proposition de cotisations bénévoles pour le fonds d’orchestre.

Kopalnia Soli "Wieliczka"Le charme de l’uniforme…

En 1893, les musiciens de l’orchestres ont reçu de nouveaux uniformes. La liste d’achats comprenait aussi des sarraus de mineur, des pantalons, des colbacks avec un plumet, des képis, et enfin une cravate. De nos jours également l’orchestre de cuivres reste très chic avec des uniformes de mineurs. Les képis des musiciens sont décorés de plumets rouges tandis que le képi du chef d’orchestre est décoré d’un plumet blanc et rouge.

Récompenses pour l’orchestre

L’Orchestre Représentatif de Cuivres de la Mine de sel de Wieliczka a enregistré quelques disques ; il a participé à de nombreux festivals nationaux et internationaux de cuivres, et d’orchestres de cuivres, et a remporté de nombreux succès, notamment en Allemagne (Buchloe, en 1988, 1990 et 1993). En 2001, il a obtenu la première place lors du 24e Festival de Nowy Sącz, et il a réitéré ce succès l’année suivante. En 2006, l’orchestre de mineurs a joué lors de la seizième édition du Festival international de musiques militaires, et en 2010, il a obtenu le « Diplôme d’Or » lors du 8e Festival international de cuivres en Hongrie.

Récompenses importantes :

  • première place lors du 14e Festival de cuivres « Echo Trombity » de Nowy Sącz 2001
  • première place lors du 15e Festival de cuivres « Echo Trombity » de Nowy Sącz 2002
  • première place au Concours international d’orchestres de mineurs de Ferropolis 2006
  • « Diplôme d’Or » au 8e Festival international de cuivres de Mór, Hongrie, 2010
  • Enregistrement de 3 disques CD

Bibliographie de la page

  1. Boczkowski F., O Wieliczce pod względem historyi naturalnej, dziejów i kąpieli, Bochnia 1843, réimpression : Warszawa 1987.
  2. Kisielewski A., Z Krakowa do Gdańska Wisłą. Wspomnienia z podróży z kilkunastoma doborowymi drzeworytami, Lwów 1869.
  3. Markowski I., Wielicka orkiestra salinarna, dans : Studia i materiały do dziejów żup solnych w Polsce, Wieliczka 2001, v. XXI.
  4. Wędrowiec. Pismo Tygodniowe Ilustrowane, Warszawa 1896, n° 2.
 
Światowe dziedzictwo


facebook

Le site Internet de la Mine de Sel « Wieliczka » utilise des fichiers cookies, qui vous permettent d’y naviguer et qui facilitent la visite du Site. En navigant sur le site vous donnez votre consentement à l’utilisation de fichiers cookies. Vous trouverez des informations détaillées sous l’onglet Mentions légales.

Ne plus afficher cette information