Un métier souterrain

13-09-2016 / Visite

Un casque, une lampe, un absorbeur, des vêtements de protection : c’est l’équipement du galibot, c’est-à-dire du courageux qui effectue le Parcours minier de la Mine de Sel « Wieliczka ». L’aventure commence au puits Regis. 

Un ascenseur moderne emmène les touristes dans les profondeurs de la terre. Le trajet dans la cabine illuminée ne dure qu’un clin d’oeil. Les portes argentées s’ouvrent et il suffit d’un pas pour se retrouver dans un autre monde, un monde fascinant. 

Kopalnia Soli "Wieliczka"

Des missions pour les courageux

Les mineurs « becs jaunes », incertains, contemplent les environs de la recette. Ils assurent leur casque, vérifient leur lampe et cherchent le guide du regard. A la tête qu’ils font, on voit que ce ne sera pas une expédition banale. Il n’y aura pas de « à gauche un tableau », « à droite une sculpture ». Sur le Parcours Minier, il s’agit en effet non seulement d’apprendre, mais aussi d’expérimenter, d’appliquer la théorie dans la pratique, de tresser une corde de ses propres mains ou de faire tourner une roue de drainage. Le Porion a en réserve des fonctions qu’il distribuera aux membres de l’expédition. Mesureur de méthane, arpenteur, porteur, charpentier : dans la mine, on a besoin de différentes professions et de différents talents. Tous savent ce qu’ils ont à faire ? Prêts ? Alors en route ! 

Un voyage dans le temps et l’espace

Chambre après chambre, galerie après galerie, aux yeux du galibot se révèle un exceptionnel monde souterrain. Le faisceau lumineux de la lampe de mineur fait ressortir de l’obscurité certains détails : la trace de l’emplacement d’un boisage, les tâches noires laissées sur un chapeau de galerie il y a près de 400 ans par un  incendie.

Dans chaque espace creusé dans le sel, dans chaque morceau de bois se dissimule une histoire qui se compte en siècles. Les gros troncs qui consolident la chambre Boczaniec ont été coupés au XVème siècle dans l’antique forêt primaire décrite par Jan Długosz. Dans la chambre Fortymbark fut installée au XVIIème siècle une écurie pour les chevaux qui travaillaient sous terre, dans celle de Rzepki se trouvait jadis un énorme manège à chevaux, et l’obélisque en sel de la chambre Franciszek Karol émerveillait les visiteurs du XIXème siècle.  

Celui qui est prêt à baisser la tête empruntera l’étroit passage ménagé dans le boisage de la chambre Boczaniec et atteindra une petite niche dans laquelle se trouvait jadis une chapelle. Les mineurs l’avaient dédiée à Cunégonde, c’est-à-dire Kinga. Le temps a usé les sculptures : dans leurs formes vagues et aplanies on peut tout juste deviner les images des saints patrons. A peine un fragment d’autel  rappelle-t-il que de cet endroit s’élevèrent vers le ciel des prières pleines d’espoir.    

Kopalnia Soli "Wieliczka"

Du galibot au mineur

Le groupe de galibots, sous l’oeil vigilant du porion, se transforme pas à pas en une confrérie de mineurs. Le guide montre le chemin, mais au bout d’un certain temps arrive le moment où il passe la carte à ses protégés, qui cherchent à définir en se basant sur celle-ci l’itinéraire de l’excursion. Une rampe, une voie transversale, un croisement, où aller ? En cas de problèmes, le porion suggère et sourit, car l’envie et l’ouverture d’esprit sont importantes aussi, et c’est par la pratique que l’on devient un maître...

Les trois heures que dure le Parcours minier passent incroyablement vite. Il est vrai qu’on aspire à retrouver le soleil, mais malgré tout on regrette de revenir à la surface. Les tout nouveaux adeptes de la profession minière sentent dans leur peau qu’ils n’ont découvert qu’une parcelle des mystères souterrains. La Mine de Sel classée « Wieliczka » a encore bien plus de secrets et d’histoires qui ne demandent qu’à être découverts. Peut-être une prochaine fois ? Par exemple avec de la famille, des amis ? Le Parcours peut aussi être effectué par les enfants à partir de 10 ans. Il sera agréable de remettre le casque sur sa tête, d’accrocher sa lampe et son absorbeur à son bras, et de s’enfoncer dans les profondeurs de la terre à la suite du porion. 

Światowe dziedzictwo


facebook

Le site Internet de la Mine de Sel « Wieliczka » utilise des fichiers cookies, qui vous permettent d’y naviguer et qui facilitent la visite du Site. En navigant sur le site vous donnez votre consentement à l’utilisation de fichiers cookies. Vous trouverez des informations détaillées sous l’onglet Mentions légales.

Ne plus afficher cette information