Logotyp Kopalni Soli 'Wieliczka'

La Mine de Sel « Wieliczka »

Les Chambres - des pièces creusées dans la roche saline

Que reste-t-il aux endroits d’où le sel a été extrait ? Des chambres impressionnantes par leurs dimensions, leur forme et leur caractère. Chacune d’entre elle est d’une beauté remarquable. Chacune a une histoire unique. Vous ne trouverez pas deux chambres identiques, bien que la Mine en compte près de 2500.

  • Si la mine était laissée sans soutènements, d’après une partie des chercheurs, elle pourrait disparaître en l’espace de 160 ans, car les galeries et les chambres se resserrent en permanence ! En visitant cette chambre, vous découvrirez les méthodes les plus modernes utilisées pour protéger ce monde souterrain.

    null
  • La Chambre Weimar plaît particulièrement aux amoureux... Et beaucoup d’entre eux font justement ici leur demande ne mariage. Est-ce dû à l’atmosphère romantique de la chambre ? À la vue sur le lac salin ? Ou peut-être à une autre raison qui nous échappe ? Découvrez-le par vous-même en suivant le Trajet touristique ou contactez-nous pour organiser un événement qui sort de l’ordinaire.

    null
  • Vous entendrez sous terre beaucoup de légendes et de récits merveilleux, mais il en est un parmi eux qui est particulièrement important pour la Mine de Wieliczka. Savez-vous qui était Ste Kinga ? Comment le sel a été découvert en Pologne ? Et quel rapport a eu cette découverte avec une bague de fiançailles ? Suivez le Trajet touristique pour le découvrir !

    null
  • Saut à l'élastique souterrain ? Ou alors vol en ballon gonflé à l’air chaud dans les profondeurs de la terre ? Cette chambre d’une hauteur de 36 mètres semble être faite pour organiser ce genre d’événements inhabituels. Grâce à eux, elle s’est même retrouvée dans le livre Guiness des records.

    Komora Staszica
  • Que vous évoquent les tonneaux ? La bière ou le vin, bien entendu ! L’alcool, lui, évoque à son tour le temps passé à l’auberge où les mineurs de jadis se rendaient pour se reposer après leur travail quotidien. La vue des tonneaux destinés au transport du sel, que l’on stockait justement dans cette chambre, a pu devenir par associations d’idées un sujet de plaisanterie pour les mineurs. C’est peut-être ainsi qu’est né le nom utilisé jusqu’à nos jours pour cette chambre : la Chambre Gospoda ( = de l’Auberge).

    null
  • Savez-vous qu’à partir du XIXe siècle, il y a eu un chemin de fer souterrain à Wieliczka ? Il différait des chemins de fer de surface en ce qu’à l’origine, ses rails étaient en bois : on craignait que le sel n’abîme des rails en fer. Le train transportait le sel extrait, mais aussi des touristes. La gare se trouvait justement dans la Chambre Gołuchowski.

    null
  • Nicolas Copernic était astronome, médecin, traducteur, économiste, chef militaire, mais aussi... touriste ! C’est l’un des premiers noms connus parmi ceux qui ont visité la Mine de Wieliczka. Une sculpture de sel représentant Nicolas Copernic a été inaugurée pour le 500e anniversaire de la naissance du génial savant.

    null
  • Courbés bien bas, portant des vêtements humides censés les protéger, ceux qu’on appelait les Pénitents circulaient dans les galeries de la mine. Leur tâche consistait à brûler le méthane avant que sa concentration n’entraîne une explosion. Mais s’il y avait trop de méthane, il suffisait d’une seule étincelle pour provoquer une explosion ! Aujourd’hui, même si cette menace n’existe plus, on peut toujours ressentir dans la Chambre Spalone la dangerosité du métier de mineur.

    null
  • Exploitée pendant plus de 100 ans, la Chambre Michałowice fait partie des plus grandes de la Mine de Wieliczka. Le premier Trajet touristique passait par cette chambre, qui fut creusée au début du XIXe siècle. Les premiers visiteurs descendaient les majestueux escaliers à la lumière des bougies, accompagnés par la fanfare de la mine.

    null
  • Pourquoi les mineurs créent-ils depuis des centaines d’années d’extraordinaires chapelles et d’autres lieux de culte situés si profond sous la terre ? Leur grande religiosité est-elle liée aux dangers du travail au fond ? Ou peut-être vient-elle de l’incroyable force de volonté des anciens mineurs ? S’ils en avaient manqué, il n’y aurait sûrement pas tant de kilomètres de galeries souterraines !

    null
  • On dit que ce lieu sacré a été créé par trois mineurs - sculpteurs : Józef Markowski, Tomasz Markowski et Antoni Wyrodka, mais il est en fait l’œuvre de beaucoup plus d’auteurs, car les générations successives de mineurs lui ajoutent sans cesse du leur. En suivant le Trajet touristique, vous découvrirez l’histoire de la création de la Chapelle et ses extraordinaires œuvres d’art réalisées en sel gemme.

    null
  • Savez-vous qu’il y a plus de 300 ans, un énorme incendie a éclaté au fond ? Lorsqu’en suivant le Parcours Minier, vous arriverez à la Chambre Boczaniec, vous remarquerez les traces de cet ancien feu sur les énormes structures de soutènement appelées boisages. Leurs poutres noircies se souviennent encore de cet incendie d’il y a plusieurs siècles.

    null
  • C’est qu’il était fantasque, l’archiduc François-Charles d’Autriche ! Dans le secret le plus total, déguisé en simple mineur, il travailla pendant plusieurs heures au fond. Dans la chambre qui porte aujourd’hui son nom fut longtemps conservé un tonneau contenant la récolte qu’il fit ce jour-là. Vous aussi, vous pouvez vous mesurer à des tâches concrètes sur le Parcours Minier !

    null
  • On y entendait souvent jadis des claquements de sabots : c’était ici une écurie souterraine. De nos jours, les chevaux ne sont plus présents dans la mine que dans les récits hauts en couleur des mineurs. Savez-vous quand le dernier d’entre eux, nommé Baśka, est remonté à la surface ? Vous l’apprendrez en suivant le Trajet touristique ou le Parcours Minier.

    null
  • Il a trouvé la Pologne en bois et l’a laissée en pierre, dit-on de Casimir le Grand. On évoque cependant rarement d’où il prit l’argent pour transformer ainsi le pays ? Un tiers des revenus du trésor polonais provenait alors de l’extraction du sel. Mais ce n’est pas seulement la Mine qui aida Casimir, car c’est aussi Casimir qui aida la Mine. Le monarque régla les questions liées à l’extraction du sel dans le Statut des Salines cracoviennes. À l’occasion du 600e anniversaire de la publication de ce document, un monument a été inauguré dans la Mine, sur le Trajet touristique, à la mémoire de cet admirable souverain polonais. <br />

    null
Le site internet de la Mine de Sel «Wieliczka» utilise des cookies qui permettent et facilitent l’utilisation de ses potentialités. En utilisant le site, vous acceptez également l'utilisation de cookies. Vous trouverez des informations détaillées dans l’onglet Mentions légales.